s'abonner

Pastel et crayon de couleur : Posca explore de nouveaux territoires

3 weeks, 6 days ago

Le marqueur Posca, tous les aficionados d’activités manuelles et décoratives se sont emparés pareillement de cet outil devenu iconique comme les véritables artistes. Aujourd’hui, la marque fait sa révolution en investissant deux territoires inexplorés jusqu’à présent : le crayon de couleur et le crayon pastel version Posca. Découverte.

Voilà plus de trente ans que Posca fédère en France l’ensemble de la communauté créative. « La force de la marque, c’est son universalité, soutient Maxime Brasseur, directeur général de Mitsubishi Pencil France, son propriétaire. De l’artiste en herbe au plus confirmé, en passant par les professionnels des industries créatives au sens le plus large, Posca s’adresse à tout le monde. » Sa genèse sur notre territoire, d’ailleurs, n’est nullement le fruit du hasard. Tout commence au milieu des années 1980. À cette époque émerge, partout en Europe, la culture hip-hop. Dans son sillage, l’art du graffiti surgit. « Le marqueur Posca, facile d’accès, simple à utiliser, très qualitatif et pouvant circuler aisément de main en main, s’est alors imposé comme l’outil de prédilection des graffeurs », explique Marie-Sixtine Glandy, chargée de communication externe et relations publiques de Mitsubishi Pencil France.

2 : c’est le nombre de rendus possibles allant de « sec » à « gras » selon l’intensité que l’on exerce sur le support, Posca Pastel ou Posca Pencil

Les années passent, puis c’est au tour de la vague des loisirs créatifs de déferler en France. Nombreux sont alors les aficionados à s’enticher du fameux marqueur, dont la formule, à base de pigments naturels et d’eau, reste encore aujourd’hui jalousement gardée secrète. Posca et les activités manuelles et artistiques atteignent alors leur apogée, aidés, également, par l’évolution de moeurs. « La notion d’art-thérapie et son corollaire de la quête du bien-être, de l’épanouissement de soi, sont sans conteste un levier de ce marché », souligne Marie-Sixtine Glandy. Mais pas seulement : « La vague de la customisation, voire de l’hyperpersonnalisation, est aussi passée par là, ajoute-t-elle, qu’elle se rapporte à un vêtement ou à un objet. Avec toujours cette même volonté : affirmer sa différence ! » Et Maxime Brasseur de résumer : « Le marqueur Posca est devenu, au fil du temps, transgénérationnel et universel. Il s’adresse à toutes les tranches d’âge et à tous les univers créatifs, il est utilisable sur tous les supports. Enfants et adultes, amateurs et professionnels confirmés, artistes : tous retrouvent dans le marqueur Posca un outil de création unique. »

POSCA FAIT SA RÉVOLUTION

Posca, c’est aujourd’hui une gamme de marqueurs qui compte 59 couleurs. Mais désormais, plus seulement. En juin de cette année, la marque fait sa révolution en investissant deux segments de marché jusque-là inexplorés : le crayon de couleur et le  pastel. « Nous lançons deux nouvelles gammes, “Posca Pencil”, qui recense 36 crayons de couleur, et “Posca Pastel”, qui compte 24 nuances de pastels différentes, détaille Marie-Sixtine Glandy, avec toujours cette même exigence, comme on la retrouve dans notre collection de marqueurs : offrir des produits de loisirs créatifs accessibles à tous, qui donnent envie de créer, notamment parce qu’ils donnent confiance. » « À l’image de nos marqueurs, il ne s’agit pas uniquement de simples crayons de couleur, ni de simples crayons pastels, poursuit Maxime Brasseur, mais nous sommes bien en présence de produits qui invitent à la création sous toutes ses formes. » Grâce à leurs formules exclusives, mises au point par les équipes de R&D de Mitsubishi Pencil (celles-là mêmes qui ont créé ce marqueur), Posca Pencil comme Posca Pastel offrent un rendu allant de « sec » à « gras » selon l’intensité que l’on exerce sur le support. « Avant leur lancement, nous avons fait tester ces produits par une dizaine d’artistes chevronnés. Ils ont été immédiatement convaincus par nos deux nouveaux outils de création, souligne Marie-Sixtine Glandy, appréciant particulièrement leur solidité, leur grand confort d’utilisation et la multiplicité des possibilités créatives. Pour les pastels par exemple, grâce à un mélange d’huile et de cire, dont la formulation est unique, le tracé se fixe très facilement sans ajout d’un fixatif supplémentaire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posca Pastel compte 24 nuances de pastels différentes. 

 

À la genèse de ce double projet : « La volonté d’étendre notre territoire de marque, répond le directeur général de Mitsubishi Pencil France, tout en respectant le fort ADN de Posca. Avec ces deux nouvelles familles de produits, nous sommes totalement dans l’esprit de la marque et dans la complémentarité des outils et des processus créatifs. » Et Marie-Sixtine Glandy de donner un exemple : « Avec Posca Pastel ou Pencil, le graffeur peut, par exemple, réaliser des croquis ou des tracés préparatoires. De plus, ces nouveaux outils complètent notre gamme de marqueurs pour permettre de réaliser des créations mixtes. » Si « Posca Pencil » et « Posca Pastel » (livrés dans des coffrets de type bentos japonais) garnissent d’ores et déjà les rayons de quelques enseignes de la distribution spécialisée dans les beaux-arts et les activités manuelles et créatives, « leur déploiement à grande échelle est prévu dès septembre prochain, complète Maxime Brasseur, au moment de  la “Rentrée des Arts”, puis tout au long du quatrième trimestre 2019 ». Pour optimiser leur visibilité sur les lieux de vente, un élégant présentoir de comptoir a été développé. Les bentos y sont soigneusement disposés, ainsi que des crayons et des pastels disponibles à l’unité. Le directeur général souligne enfin : « Nos équipes sont à l’entière disposition de nos partenaires-distributeurs pour toute présentation, conseils ou même aide à l’organisation d’ateliers créatifs. »

59 : c'est le nombre de couleurs proposées actuellement pour le marqueur Posca

UNE STRATÉGIE INTERNET

Fin 2018, Posca a procédé à une refonte complète de son site web posca.com. L’objectif : « Être la vitrine vivante de l’esprit Posca », explique Maxime Brasseur, directeur général de Mitsubishi Pencil France. À l’image de notre marque, nous avons voulu que notre site soit bouillonnant de créativité ». « Tous les jours, nous l’alimentons de nouvelles actualités, sur les artistes qui utilisent nos produits, ainsi que sur les événements culturels auxquels nous participons », poursuit Marie-Sixtine Glandy, chargée de communication externe et relations publiques de la marque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maxime Brasseur, directeur général de Mitsubishi Pencil France.

 

Au-delà de son site web, la marque est également très active sur un terrain qu’elle juge prioritaire pour accroître sa notoriété : les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, YouTube, Twitter). « Ces médias nous permettent de nous rapprocher de nos utilisateurs, ajoute Maxime Brasseur, de leur parler directement et d’interagir avec eux. Au coeur de l’ADN de Posca, il y a la notion de partage des expériences créatives. Et les réseaux sociaux y contribuent fortement. » Sans oublier également la distribution qui contribue, c’est le moins que l’on puisse, à la notoriété de la marque. Ainsi, papeteries traditionnelles, points de vente spécialisés dans la vente de produits beaux-arts et loisirs créatifs, espaces culturels de grandes enseignes, superstores… La marque Posca revendique une distribution large et diversifiée, à l’image de la pluralité des publics qu’elle vise. Parmi les canaux les plus performants, on retrouve sans conteste les revendeurs spécialisés qui apportent une forte dimension de conseils à leurs clients, mais aussi tous les points de vente développant une expérience client enrichissante en boutique, telle que la tenue d’ateliers de création. Autrement dit, maintenir une couverture la plus large possible pour continuer à développer Posca.

Christian Capitaine